Élections européennes 2024

À l’occasion des élections européennes de juin prochain, retrouvez ici nos six propositions pour transformer l’esprit économique européen : 

  1. Lancer un nouveau cycle de négociations pour construire des règles européennes symétriques.
  2. Mettre en place un Fonds Européen pour le Climat.
  3. Renforcer la coordination des politiques monétaires et budgétaires.
  4. Rendre la BCE plus verte et démocratique.
  5. Créer une assurance salariale européenne.
  6. Transformer la Politique Agricole Commune.

Comment éviter d’avoir à choisir entre épuisement budgétaire et planétaire ?

Quelques chiffres :

0 milliards
d’euros d’investissements annuels supplémentaires nécessaires jusqu’à 2030
0 %

D’endettement public moyen en Europe

x 0

Notre rythme de réduction des émissions doit tripler pour atteindre nos cibles d’émissions en 2030

Retrouvez notre série de propositions 

Avec Cyprien Batut, Jérôme Creel, Sebastian Diessner, Fipaddict, Julien Fosse, Jonas Kaiser, Jens van ‘t Klooster, Maximilian Krahé, Clara Leonard, Nicolas Leron, Éric Monnet, Juliette de Pierrebourg.

En partenariat avec le European Macro Policy Network et Dezernat Zukunft

empn_Logo_Logo_WeissAufBlau
Download

Les règles budgétaires du Pacte de stabilité risquent de limiter la capacité des États membres à investir pour leur transition.  Nous défendons la création de nouvelles règles climatiques, à la fois contraignantes et crédibles, pour réconcilier soutenabilité budgétaire et soutenabilité planétaire.

An English version of this policy proposal is also available.

Les besoins d’investissements pour la transition s’accroissent dans un contexte où la marge de manœuvre budgétaire des États membres est chaque fois plus restreinte. Nous proposons la création d’un Fonds Européen pour le Climat, afin de prendre en charge une partie du financement à l’échelle européenne.

An English version of this policy proposal is also available.

La Banque Centrale Européenne ne pourra faire l’économie d’une meilleure coopération avec les autorités politiques et budgétaires pour mettre en œuvre une politique monétaire plus verte.

An English version of this policy proposal is also available.

Grâce à une politique efficace de différentiation de taux « verts » et « bruns », la Banque Centrale Européenne pourrait endosser un rôle clé dans le financement de la transition. Cela devrait cependant s’accompagner d’une réforme institutionnelle pour rendre la politique monétaire plus démocratique.

An English version of this policy proposal is also available.

Nous proposons la création d’une assurance salariale européenne pour compenser les travailleurs perdant leur emploi dans les réallocations sectorielles attendues en lien avec les politiques environnementales. Elle aura pour objectif de rendre ces mesures plus acceptables.

La Commission Européenne entend, depuis quelques années, revenir sur certains critères environnementaux de la PAC. Cette note propose des voies d’évolution alternatives pour en faire un levier de transition du système alimentaire européen.

Préservons l’essence de l’Europe, ses terres :

« Les hommes et les femmes d’Europe ont parcouru les terres de hameau en hameau, de village en village, de ville en ville. Le plus souvent, les distances sont à échelle humaine (…) Il y a des étendues arides et inhospitalières, il y a des marais, il y a les Alpes. Mais rien ne constitue un obstacle insurmontable. L’Europe n’a pas de Vallée de la Mort, pas d’Amazonie, pas d’arrière-pays hostile au voyageur ».

George Steiner, Une certaine idée de l’Europe

À propos des auteurs

Cyprien Batut est diplômé de l’École d’Économie de Paris et docteur en économie de l’École des Hautes Études en Sciences Sociales. Il s’intéresse principalement aux politiques publiques françaises sur le marché du travail. Après sa thèse, il a rejoint la Direction Générale du Trésor notamment en tant que Conseiller en charge de la politique économique au sein du cabinet du directeur général du Trésor. Il est économiste sénior à l’Institut Avant-garde depuis septembre 2023.

Jérôme Creel est directeur du département des études de l’OFCE-Sciences Po et professeur associé d’économie à ESCP Business School. Spécialiste de questions macroéconomiques et de gouvernance européenne, il publie régulièrement dans des revues internationales et coordonne les éditions de L’économie européenne dans la collection Repères à La Découverte, la dernière ayant paru en septembre 2023. Il participe en tant qu’expert aux travaux préparatoires de la Commission des affaires économiques et monétaires du Parlement européen.

Sebastian Diessner est professeur assistant à l’Université de Leiden et chercheur invité à l’Institut européen de la London School of Economics, après avoir obtenu son doctorat à la LSE avec une thèse sur l’économie politique des banques centrales. Ses recherches portent sur la gouvernance macroéconomique européenne, la politique monétaire, fiscale et financière, ainsi que sur les changements technologiques et institutionnels au sein de l’OCDE.

Fipaddict est enseignant en économie et en finances publiques. Il est très actif sur Twitter et publie régulièrement des chroniques dans Alternatives économiques. Il est fellow pour l’Institut Avant-garde depuis octobre 2023.

Julien Fosse est biologiste et inspecteur en chef de santé publique vétérinaire. Il a occupé différents postes aux ministères de l’Agriculture, de l’écologie et à France Stratégie. Ancien auditeur du cycle des hautes études européennes de l’ENA, il est chargé d’enseignements en géopolitique de l’environnement à l’Université Paris 1 et au centre de formation sur l’environnement et la société (CERES) de l’ENS.

Jonas Kaiser est diplômé de Sciences Po Paris en politique économique internationale et de la Rotterdam School of Management en commerce international. Sur le plan académique, il s’intéresse à la dette publique et aux politiques budgétaires en France, en Allemagne et en Europe. Il est également bénévole chez FiscalFuture, une organisation du European Macro Policy Network qui vise à promouvoir des politiques économiques et financières adaptées aux enjeux futurs. Il est chargé d’études à l’Institut Avant-garde depuis septembre 2023.

Jens van ‘t Klooster est professeur d’économie politique à l’Université d’Amsterdam et chercheur affilié au Grantham ResearchInstitute on Climate Change and the Environment. Il est titulaire d’un doctorat en philosophie de l’université de Cambridge et d’un doctorat en politique économique de l’université de Groningue. Ses recherches portent sur la gouvernance des marchés financiers, et notamment sur la manière dont le changement climatique et les nouvelles idées macroprudentielles redéfinissent le rôle des banquiers centraux et des superviseurs bancaires.

Max Krahé est cofondateur et directeur de recherche de Dezernat Zukunft, un groupe de réflexion macrofinancière basé à Berlin. Ses travaux portent sur la souveraineté et la relation entre la démocratie et le capitalisme en Allemagne et en Europe. Il est titulaire d’un doctorat en théorie politique et en économie politique de l’université de Yale, d’une maîtrise en théorie politique de la LSE et d’une licence en philosophie, politique et économie de l’université d’Oxford.

Clara Leonard est co-fondatrice et directrice générale de l’Institut Avant-garde. Docteure en économie après une thèse sur l’histoire des doctrines de la dette publique française entre 1918 et 1960 sous la direction d’Annie Cot et d’Éric Monnet, elle est également diplômée d’HEC Paris, de la Sorbonne et de la London School of Economics. Elle a travaillé à la Direction Générale du Trésor sur les questions européennes.

Nicolas Leron est directeur de l’Institut François Mitterrand , docteur en science politique et chercheur associé au Cevipof et à l’OFCE (Sciences Po). Il est l’auteur de La double démocratie. Une Europe politique pour la croissance (2017, Seuil) avec Michel Aglietta, et de Souveraineté, l’obsession des nations (2022, Bouquins). Il est membre du comité de rédaction de la revue Germinal.

Éric Monnet est directeur d’études à l’EHESS et professeur à l’École d’Économie de Paris. Son travail de recherche porte sur l’histoire des politiques monétaires, du système monétaire international et des systèmes financiers en France et en Europe au XXe siècle. Il a reçu le prix du Meilleur jeune économiste en 2022. Il est rédacteur en chef à la Vie des Idées et auteur de La Banque-providence. Démocratiser les banques centrales et la monnaie chez La République des idées.

Juliette de Pierrebourg est diplômée de Sciences Po Paris où elle a suivi sa licence et un master de recherche en science politique. Elle s’intéresse à l’économie politique de la dette, de la finance, et à la politique en temps de crise. Elle est chargée d’études à l’Institut Avant-garde depuis décembre 2023.

Contact presse
Pour toute demande de contact, veuillez vous adresser à :
Juliette de Pierrebourg
juliette.depierrebourg@institutavantgarde.fr

Image : Yves Klein, La grande Anthropométrie bleue, 1960, 428 x 280 cm, pigment et résine synthétique sur papier marouflé sur toile, Guggenheim Bilbao.

(Visited 1 076 times, 2 visits today)

Les commentaires sont fermés.

Fermer